Thème : Urban Roots

Saviez-vous qu’aujourd’hui, 55 % de la population mondiale vit dans des zones urbaines ? Et ce chiffre est en croissance constante au point qu’en 2050, on s’attend à ce que 70 % de la population mondiale vive en ville. La conséquence est logique : on se languit de plus en plus de la nature. Le désir d’un retour aux sources et aux racines croît.

Voilà pourquoi les organisateurs de Fleuramour ont choisi, cette année, de se concentrer sur le thème « Urban Roots », qui se traduit en français par « racines urbaines ».

« Urban Roots » est un nom collectif qui englobe la nature, l’urbanisation, le changement et l’écologie. Il s’agit en fait d’un retour à la nature, mais dans un monde urbanisé.

L’édition 2018 de Fleuramour reflète la tendance à l’émergence d’initiatives à travers le monde pour rééquilibrer nos vies.

Voici quelques exemples de projets floraux qui seront exposés à Fleuramour 2018 :

  • extinction des abeilles : l’attention sur ce problème sera attirée par l’utilisation de cire d’abeille et de fleurs de saison adorées par les abeilles et la création d’un hôtel à insectes avec des fleurs, du bois et des bambous, entre autres ;
  • éléments caractéristiques de la vie en rue : ceux-ci seront mis en évidence par la combinaison de graffitis et de fleurs, l’exposition d’œuvres d’art entourées de fleurs, l’envahissement par des chrysanthèmes d’éléments de construction caractéristiques de la ville, etc. ;
  • Wi-Fi, internet et smartphones : l’importance des nouvelles technologies sera révélée par une illustration toute en fleurs de la connectivité de la société à travers les médias sociaux et l’internet ;
  • interaction de l’Homme et de la Nature : au milieu du béton et du verre, une créature de Dame Nature luttera frénétiquement contre l’arrogance et la cécité de l’Homme et tentera de rétablir l’équilibre entre l’Homme et la Nature sur Terre.

Rendez-vous sur place pour découvrir bien d’autres choses !